TOUT SAVOIR SUR LE CLIMAT DU CRÉTACÉ

La période du Crétacé s’est achevée il y a 65,5 millions d’années avec l'extinction du Crétacé-Paléogène (K-Pg). Ce segment de 79 millions d’années a été le plus long de l'ère mésozoïque.

Le début du Crétacé n'était pas très différent de la fin du Jurassique. Le niveau de la mer continuait à monter à mesure que les continents se déplaçaient et que les plaques tectoniques continuaient à se déplacer. Comme à l'époque du Jurassique, les dinosaures évoluaient indépendamment les uns des autres, et devenaient de plus en plus spécialisés. L'un de ces prédateurs spécialisés comprend le tristement célèbre Tyrannosaurus Rex. 🦖

Avant d’aborder la question du climat, il convient de souligner que la position des continents a beaucoup évolué entre le début et la fin du Crétacé. Le niveau des mers était également plus élevé qu’actuellement.

Des parties du supercontinent Pangée se sont éloignées l'une de l’autre et à la fin de la période, les continents avaient pris une configuration plus proche de celle que nous connaissons.

Les continents terrestres au Crétacé

La Terre à la fin du Crétacé - Par Mannion, P. D. [CC BY-SA 3.0]

Un climat stable et chaud

La période crétacée se caractérise par un climat chaud et stable. Les températures tropicales et polaires étaient plus élevées qu’aujourd'hui, avec un écart plus faible entre l'équateur et les pôles, ainsi qu’entre la terre et l’océan. Les saisons telles que nous les connaissons actuellement dans l’hémisphère nord n’existaient pas. Aussi, moins d'extrêmes saisonniers ont été relevés. 🌡

Fougères Arborescentes | Pixabay

Une atmosphère chargée en gaz à effet de serre

La première raison aux températures plus élevées vient des concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre, qui étaient plus élevées au Crétacé qu’aujourd’hui. Les précipitations étaient également plus nombreuses et donc l’humidité relative. Le rayonnement solaire traversant ces gaz a engendré un réchauffement climatique à la surface du globe et dans les mers.

La quantité de dioxyde de carbone dans l'atmosphère équivalait à 4 fois la quantité de CO2 relevée avant l’ère industrielle. La quantité de méthane dans l’atmosphère a également augmenté significativement pendant cette période. Cela s’explique par un phénomène géologique : l’ouverture de l’océan Atlantique nord. 🌊

Ainsi, les températures élevées se sont étendues aux régions polaires, ce qui a empêché la création de calottes glaciaires. Le gradient de température entre l’équateur, l’arctique et l’antarctique était donc beaucoup plus faible que de nos jours. Cela explique que l’on ait retrouvé en Alaska des fossiles de dinosaures tel l'Hadrosaurus. 

Evolution des températures à la surface du globe

Températures terrestres depuis 500 millions d’années - Par Glen Fergus [CC BY-SA 3.0]

Une absence de vents aux latitudes moyennes

La deuxième raison expliquant ce climat stable et chaud vient de la perturbation des systèmes de vent. La réduction du gradient de température entre les pôles et l’équateur a annulé les vents des latitudes moyennes. Cela a affecté la répartition des températures mondiales ainsi que les courants océaniques.

Au cours du Crétacé, la chaleur équatoriale était transportée par des tourbillons de petite à grande échelle (par exemple des cyclones). Ces derniers étaient capables de piéger la chaleur et de la transporter vers des latitudes plus élevées. La circulation océanique mondiale telle que nous la connaissons s’est développée lorsque la configuration continentale s’est approchée de celle d’aujourd'hui. 🌍

L'océan du Crétacé et son état chimique

L'état chimique de l'océan était également extrêmement différent au Crétacé. Aujourd'hui, les océans sont dominés par des masses d'eau oxygénée, à l'exception de certains bassins marginaux comme la mer Noire, des fjords et de quelques phénomènes localisés. Cependant, au cours des épisodes du Jurassique et du début du Crétacé, une anoxie locale s'est produite. Cet état s'est transformé en un phénomène d'envergure mondiale au cours du Crétacé moyen. Ces événements anoxiques océaniques (EAO) ont représenté de graves perturbations des cycles globaux du carbone, de l'oxygène et des nutriments de l'océan.

Un événement bien connu est l'EAO2, qui s'est produit pendant le Crétacé moyen (120-80 Ma). L'EAO2 était caractérisé par des concentrations atmosphériques extrêmes de CO2, une anoxie de l'eau très répandue et la présence de sulfure d'hydrogène libre à la surface de l'océan. 🧪

Les preuves de ces perturbations globales sont enregistrées dans les sédiments océaniques, fournissant ainsi un aperçu important des archives climatiques de la Terre. Les sédiments de cette période attribués à l'EAO2 sont connus dans le monde entier pour leurs épaisses couches de schistes noirs riches en matière organique. L'accumulation accrue de carbone organique pendant ces événements extrêmes a également joué un rôle important dans la formation du pétrole et du gaz, pendant des millions d’années.

Jouets Éducatifs Dinosaures | Dino Jurassic

Des dinosaures aux pôles

Les dinosaures ne se sont pas seulement développés dans des environnements chauds et tropicaux. Même si leur population n'était pas très importante et leurs conditions de vie plus difficiles, des dinosaures ont su s'adapter et survivre dans les forêts polaires de l’Alaska. 🌲

C’est le cas de plusieurs espèces retrouvées dans la formation de Prince Creek. 

Ornithischiens

  • Anchiceratops
  • Brachyceratops
  • Pachyrhinosaurus
  • Thescelosaurus
  • Ugrunaaluk

Théropodes

  • Dromaeosaurus
  • Nanuqsaurus
  • Saurornitholestes
  • Troodon
Figurines Dinosaures | Dino Jurassic

Pour poursuivre votre lecture, nous vous proposons : 

Vous aimerez aussi lire

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré