JURASSIC WORLD : TOUT CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LE FILM

Vous êtes un fanatique des classiques cinématographiques de dinosaures ? Si oui, vous tomberez sûrement sous le charme de Jurassic World. Une question se pose. Connaissez-vous réellement tout de ce film ?

Nous allons vous faire profiter de notre maîtrise du sujet pour vous aider à en apprendre plus sur cette œuvre cinématographique à succès mondial.

Jurassic World est la suite de la saga connue sous le nom de Jurassic Park. Il a suscité de la curiosité dans le rang du public émerveillé et a attiré l’attention des scientifiques sur son contenu.

En parcourant les lignes à suivre, vous en apprendrez plus sur :

  • Les nombreux détails inconnus du public
  • Ses origines lointaines qui ont marqué le XXe siècle
  • Les étapes de la création de ce parc jurassique
  • Les différents personnages de cette science-fiction qui ont contribué à son succès
  • Les découvertes scientifiques qui ont aidé à créer des dinosaures proches de la réalité
  • Son univers qui regorge de créatures extraordinaires que l’on découvre
  • L’opinion des scientifiques sur le dernier volet de cette saga
  • Les dinosaures ne sont plus scientifiquement exacts dans leur évolution
Laissez-vous emporter dans l’univers grandiose de Jurassic World
Mammifères Découverts Jurassic world

Quelques clarifications sur les intrigues de ce blockbuster

Le public a plus tendance à prendre en compte le format classique du film. Cependant, derrière cette histoire remplie de chasse à l’homme et de monstres spectaculaires se cachent énormément d’intrigues. Pour comprendre toute la complexité de cette histoire, il va falloir remonter bien avant les films. En effet, c’est en 1525 que Isla Nublar a été découverte par Diego Fernandez, un navigateur espagnol. Ensuite, l'île a été nommée par le cartographe Nicolás Huelva.

C’est en 1913 que John Hammond est né en Écosse. En amont, il ouvre son premier parc animalier au Kenya. En aval, il met sur pied InGen avec Benjamin Lockwood dans le but de créer un parc jurassique. Ce n’est qu’en 1982 qu’ils louent Isla Sorna et commencent réellement leur projet. L’année suivante, ils démarrent la construction du Jurassic Park à San Diego. Mais ce projet fut vite suspendu. Ce n’est qu’à la suite que cette entreprise a loué le parc d’Isla Sonar au gouvernement de Costa Rica pour y cloner ces espèces légendaires.

En 1986, le Dr Henry Wu (Dr Wu) a été embauché et a émis l’idée des dinosaures hybrides. Deux ans plus tard, le Tyrannosaurus Rex est né sur cette île. Ce dinosaure a été nommé Rexy. Le docteur Wu se rend compte par la suite que la grenouille empoisonnée de marques jaunes est incompatible avec toutes les espèces. Il a aussi remarqué que cela leur donnait une capacité de reproduction. C’est au début des années quatre-vingt-dix qu’un Vélociraptor tue tous les animaux de l’enclos puis devient leur maître.

Nouvelle espèce

Les origines de ce parc remontent à Jurassic Park

L’odyssée de ce classique commence par le Jurassic park. En effet, c’est depuis les années 93 que ce film a fait sa sortie dans les salles de cinéma. Les deux premières ont été réalisées par Steven Spielberg et la troisième par John Johnston. Ils se sont inspirés du livre du même nom de Michael Crichton. Les trois volumes de ce film sont remplis de suspense, d’intrigues et d’actions. Dans le premier chapitre Steven Spielberg était accompagné de, Laura Dern, Jeff Goldblum et Sir Richard Attenborough dans le rôle de John Hammond.

La société InGen avait à sa tête John Hammond qui a eu l’idée de la création de ce parc. Leur objectif était de cloner ces créatures légendaires avec l’ADN de grenouille et de fossiles de moustiques. C’est à la recherche d’un espace de vie pour ces dinosaures que l’idée de sa construction se concrétise. Ce parc a donc été construit sur une île du nom d’Isla Nublar. Mais des événements tragiques surviennent et ce projet est un échec. Un véritable blockbuster, il a eu un succès planétaire puisqu’il a été très médiatisé par son réalisateur. En effet, c’est le tout premier film à avoir atteint la barre des 900 millions de dollars de recettes.

En 1997, son deuxième chapitre est apparu sur nos écrans. Il est encore connu sous le nom de Monde Perdu. Des dinosaures détenus captifs sur le Site B (Isla Sonar) afin d’être clonés se sont échappés et ont semé la panique sur l'île. Ainsi, pour des raisons de sécurité, l’accès à Isla Sorna fut interdit au public. Mais, suite à une tempête, les installations de confinement sont détruites et tous les dinosaures furent libérés. Le Site B devient inhabitable puisqu’ils y erraient. Ensuite suit un troisième volet de ce film dans les années 2000.

Squelettes Histoire naturelle

La création d’un nouveau Jurassic Park connu sous le nom de Jurassic World

À la suite des événements survenus dans le dernier parc, Masrani Global Corporation a acquis les droits d’InGen. Cette entreprise a ainsi décidé de reconstruire un nouveau parc. Ils étaient accompagnés des experts tels que le docteur Henry Wu de la société InGen pour mener à bien ce projet. Simon Masrani le P.-D.G. de Masrani Global Corporation tenait à exaucer le dernier souhait de John Hammond. Il comptait le réaliser sur l'île d’Isla Nublar, mais cela était impossible sans reprendre l'île aux dinosaures qui y faisaient leur loi.

Une équipe du nom de Timack Construction a été ainsi mise sur pied grâce à Axis Boulder Engineering, filiale de Masrani Global Corporation pour mener à bien ce projet. Leur mission était de préparer, organiser et démarrer la construction d’un nouveau jurassique sans y associer l’ancien, fermé au public. InGen sous la supervision de Vic Hoskins était chargé d’assurer leur sécurité contre les espèces préhistoriques clonées présentes sur l'île.

À l'été 2004, les carnivores sont mis hors d’état de nuire. Quatre Brachiosaurus, Olive, Anges, Dot et Pearl, intègrent le premier parc ainsi que plus d'une douzaine de Parasaurolophus. Il y a également l’arrivée d’un troupeau de Gallimus et un troupeau de quinze Triceratops parmi lesquels Curie, Johnson et Hypatia ainsi que six jeunes Ankylosaures, qui auraient été élevés dans les laboratoires ou prélevés sur le site B. Les plantes telles que l'Araucaria araucana ont aussi été introduites sur l'île.

 Spécimens Crétacé

Les différents personnages ont contribué au succès de ce long métrage

Au-delà d’être une science-fiction remplie d’effets spéciaux, les cinéastes ont aussi rendu ce film très attrayant. En effet, John Hammond a fait appel à certains experts pour être sûr de la sécurité de l'île qui était sous la menace de ces prédateurs. On y retrouve, le mathématicien Ian Malcolm joué par Jeff Goldblum, Sam Neill dans le rôle du paléontologue Alan Grant et Laura Dern dans la peau de la paléobotaniste Ellie Sattler. De plus, les petits-enfants de Hammond sont aussi invités sur l'île pour visiter le parc. Il s’agit d'Ariana Richards dans le rôle de Lex et Joseph Mazzello qui a joué le rôle de Tim Murphy.

D’autres personnages tels que le Tyrannosaurus Rex et le Vélociraptor. Ces animaux préhistoriques ont fait des entrées fracassantes et vous offrent de l’action. C’est ainsi que Dennis Nedry, l’architecte des systèmes informatiques suite à une mauvaise manipulation, endommage les systèmes de sécurité du parc en voulant voler des embryons de dinosaures. C’est ainsi que le vélociraptor et le Tyrannosaurus Rex, libérés, firent leur entrée en scène. Ce dernier profite de cette panne pour s’en prendre aux touristes. Les petits enfants de Hammond qui faisaient partie de ce groupe en sont sortis vivants. En plus, d’avoir libéré le Tyrannosaurus, la panne a aussi rendu sa liberté aux vélociraptors.

La situation était critique pour Grant, Lex et Tim qui sont poursuivis par les Vélociraptors. Cette espèce légendaire était aussi au cœur de l’action. Celui-ci remarque la capacité de reproduction des créatures et qu’elles pouvaient changer de sexe en fonction du milieu. Ensuite, Lex finit par rétablir le courant, mais le danger les guettait toujours. Les vélociraptors attaquent à nouveau, mais cette fois-ci le Tyrannosaurus Rex vient à leur rescousse. Jurassic World est aussi un best-seller grâce à l’animation que ces personnages lui ont donnée. Le casting réussi a permis d’avoir des acteurs compétents pour rendre ce film plus vivant.

Fossil Reconstitution

L’impact des découvertes scientifiques des dinosaures sur le réalisme de ces best-sellers

Sa franchise a grandement contribué à son succès puisqu’il est une réalité virtuelle. En effet, le scénariste Michael Crichton s’est inspiré pour son livre d’un autre livre Digging Dinosaurs. Le paléontologue Jack Horner l’a écrit sur le comportement de ces créatures et leurs découvertes faites dans les précédentes décennies. Ce livre a été publié en 1988 et a inspiré certains personnages de Jurassic World. Vous avez par exemple Alan Grant qui est inspiré d’un type qui déterrait les bébés dinosaures. Le scénariste a donc procédé ainsi pour apporter un côté réaliste et dans le but de fasciner le public.

Les dinosaures étant une espèce éteinte, c’est grâce aux découvertes scientifiques qu’on a apprises davantage sur ces créatures. En effet, les résultats de ses découvertes ont permis à son réalisateur de recréer des rapaces proches de la réalité. Dans les années soixante, il y avait déjà un intérêt scientifique dans le Montana et dans le Wyoming. En août 1964, le paléontologue John Ostrom a fait la découverte du Deinonychus un proche parent du vélociraptor. Il a émis une hypothèse très intéressante. Pour lui, ces rapaces seraient plus assimilables à des oiseaux qu’à des reptiles. Cette hypothèse a été ensuite confirmée par John Horner dans son livre Digging Dinosaurs.

Ces recherches ont éclairci beaucoup de zones d’ombre sur eux. Autrefois, ils étaient considérés comme des reptiles léthargiques et corpulents. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. En premier lieu, ces dinosaures sont considérés comme des êtres vivants actifs qui ont une grande ressemblance avec les oiseaux qu’avec les lézards ou les serpents. Ensuite, les descendants directs de ces créatures sont les oiseaux. C’est pour ainsi dire que ces découvertes nous ont sorti de l’ignorance. Ce classique s’est beaucoup basé sur celles-ci pour recréer la faune locale de ce parc.

Carnivore Squelette

Ces dinosaures de tous types vous transportent dans la préhistoire

Dans l’univers de Jurassic World : Fallen Kingdom, on retrouve plusieurs de ces espèces éteintes. Si vous êtes un fan de dinosaures, vous serez émerveillés par l’apparition de ces animaux les plus obscurs. Comme exemples, il y a le Sinoceratops, un dinosaure à cornes fabuleux qui a eu le privilège d’avoir une scène à lui tout seul et le théropode Concavenator qui force l’admiration.

De plus, d’autres créatures préhistoriques telles que l’Allosaurus, le Baryonyx et le Carnotaurus font des apparitions en masse. Ils apparaissent dans le film comme des personnages de second rang, même s’ils étaient attendus depuis longtemps. Bien qu’étant présent sur les produits dérivés de Jurassic Park les années antérieures, ce film marque réellement leurs débuts. Ce sont des rapaces carnivores qui sont imprégnés du rôle de méchant. Ils vous garantissent donc de vous mettre dans tous vos états.

La franchise de cette saga lui a permis de mettre une panoplie de ces animaux préhistoriques. Ce qui a permis au public d’aller à la découverte de ceux-ci. C’est le cas du Sinoceratops, du vélociraptor et du Tyrannosaurus qui y sont mis en avant. Vous en apprendrez beaucoup plus sur ces animaux anciens.

Resort Petit dinosaure

Sur les traces des Sinoceratops et des Tyrannosaures

Les Sinoceratops sont une espèce originaire de Chine et parent des Tricératops. Ils font leur première apparition dans Jurassic World : Fallen Kingdom. On leur remarque des trous dans les sabots bien qu’ils aient en réalité été recouverts de peau. Il existe des morceaux de paleoart qui ont prouvé cela. De plus, une touche est ajoutée au film avec l’entrée en scène de dinosaures de plus en plus individualistes.

On peut voir le retour du vélociraptor Blue. De même, Roberta, l’ancien Tyrannosaurus du dernier Jurassic Park se fait remarquer en battant au duel l’indominus rex, ayant pourtant plus de dents. Elle prouve ainsi l’importance de savoir se servir de sa dentition. En effet, selon les scientifiques, cette espèce possède l’une des morsures les plus puissantes de la planète. Cela lui permet d’avoir le dessus sur tout type de proies. Par contre, la défaite de l’indominus s’explique par le fait qu’il possède des dents et un museau plus fin, donc une morsure plus faible.

La série ne met pas toujours en avant la justesse de la science. Néanmoins, l’apparition de ces espèces pousse le public à vouloir en découvrir davantage sur elles ainsi qu’à en voir d’autres plus récentes et plus étranges. Cela agrandit autant l’audience autour de la saga que celle à la recherche d’informations sur les dinosaures.

 Herbivores Spécimen

Les Pachycephalosaurus et les Brachiosaures sont mis en avant dans cette saga

Étant connus comme des chasseurs de tyrannosaures, les Pachycephalosaurus sont de redoutables prédateurs. À l’image de Stiggy une véritable boule de fureur à la tête. Ce rapace y est considéré comme un personnage très important puisqu’il a fait bonne impression aux yeux du public. Il a fait de nombreux dégâts matériels et personnels ce qui a beaucoup plu aux téléspectateurs.

Il est considéré comme un Pachycéphalosaure adolescent ce qui explique son caractère. Cependant, dans le cinquième volet de ce film, il serait déjà devenu adulte. Les produits dérivés le considèrent comme un stygimoloch, ce qui a été clarifié grâce à des recherches. En effet, elles ont montré que cette espèce n’était qu’une forme juvénile du Pachycéphalosaure le plus connu.

Le Brachiosaure n’a pas été mis en marge dans ce long métrage. Cela est normal puisque son nom apparaît dans les animaux les plus grands au monde. Mais malgré sa réputation, il n’a pas résisté aux catastrophes naturelles.

Jurassic World vous amène à la découverte de plusieurs de ces espèces éteintes. De plus, il y ajoute un aspect émotionnel des dinosaures qui font son charme. C’est le cas du Brachiosaure qui a gémi lorsqu’il a été abandonné à son sort volcanique. Cette scène a ému plus d’un. L’aspect émotionnel des dinosaures a permis de rendre ces derniers plus réalistes. Parmi ces animaux légendaires émotifs, on peut aussi ajouter l'indo raptor avec son humour.

Le monde des dinosaures

Que pensent les scientifiques de l’œuvre cinématographique

Bien que Jurassic World soit une saga à succès, son exactitude du point de vue scientifique n’est pas totalement vérifiée. En effet, avant la sortie du film original de 1993 il aurait été découvert que la majorité de ces créatures était dotée d’un plumage. L’absence de ce détail a été critiquée par des hommes de la science ainsi que d’autres aspects de la série.

Parmi ceux-ci, le paléontologue Steve Brusatte a trouvé une certaine originalité dans la représentation des dinosaures dans la saga. Il trouvait que c’était la première fois qu’on montrait les dinosaures comme des êtres vivants dotés d’une intelligence et d’un dynamisme. Il pense que cela a plus attiré l’attention du monde sur les créatures préhistoriques sans pour autant oublier de souligner des inexactitudes en les comparant à leurs semblables du monde réel.

Selon lui, les capacités oculaires et olfactives développées du T. rex ne permettraient pas à un humain de lui échapper. Il explique aussi que contrairement à ce que montrait le film, un raptor n’avait que la taille d’un caniche. Il serait très rapide et agile. Il ajoute qu’en considérant l’intelligence, il serait possible de dresser cette espèce comme dans le film. Il trouve également que modifier génétiquement des dinosaures est exagéré et les considère plus comme des monstres. Enfin, il ne voit pas le mosasaure comme un dinosaure en raison de sa taille.

Studios Prédateur

Ces premiers volets étaient à la hauteur des exigences du public grâce à la science

L’objectif premier de ce long métrage est de satisfaire la curiosité des consommateurs pour susciter leur émerveillement. C’est pour cela que dans les premiers volets de Jurassic Park, on note beaucoup d’événements scientifiques. L’hybridation des dinosaures avec l’ADN des grenouilles et taureaux d’Afrique de l’Ouest en est un exemple.

Ce parc d’attractions a accueilli ces animaux génétiquement modifiés pour les mettre sur le devant de la scène. La personnalisation et l’originalité dont ils ont fait preuve pour recréer ces créatures ont contribué à son succès. Il y a ainsi beaucoup de monstres spectaculaires dans ce parc. Tous les éléments sont donc réunis pour vous procurer des sensations fortes.

La nouveauté du premier film Jurassic Park repose sur la science de pointe. L’utilisation du clonage et la création des dinosaures génétiquement modifiés lui ont donné une tout autre dimension. En effet, il a sensibilisé le public et leur a permis de découvrir ces espèces éteintes. De plus, elle a augmenté l’intérêt du vaste public par rapport aux dinosaures. On note également un accroissement de la fréquentation des musées ainsi que des bibliothèques possédant des œuvres les concernant.

Dinosaures carnivores

Au fil du temps, sa franchise a commencé par être mise en doute

La découverte de la paléontologie dans l’univers de Jurassic World n’a pas vraiment comblé les attentes. Contrairement à son dernier volet, il était trop fictif. En effet, on y découvre le mosasaure mangeur de requin qui n’est pas un dinosaure, mais plutôt un lézard aquatique éteint. Cela s’explique par le fait que ces animaux étaient génétiquement modifiés.

Même si les généticiens de ce parc voulaient des dinosaures plus vrais que nature, ils n’ont pas pu atteindre cet objectif. De plus, la création d’une nouvelle attraction pour les téléspectateurs n’a pas échappé aux critiques. Il s’agit de l’indominus Rex qui est un mélange de Tyrannosaurus, de Vélociraptor et de grenouille. Il mesurait environ 15 mètres de long et était très intelligent. En plus de cela, il pouvait confondre les thermiques et changer de couleur pour créer du suspense et de l’action. Cependant, les paléontologues ont perçu ses modifications comme scientifiquement inexactes.

Comme je le disais plus haut, cette saga n’est plus le calque des découvertes scientifiques. C’est en effet la triste réalité puisqu’elle ne tient pas compte du plumage de ces créatures. D’après les découvertes scientifiques en 1990, tous les dinosaures ont des plumes. L’explication logique à cette affirmation est que les oiseaux sont leurs descendants directs. De plus, le stégosaure à la queue horizontale et les Tricératops aux galops sont aussi des représentations tirées de l’imagination. Vous devez comprendre ainsi que ce film n’a pas tenu compte des découvertes scientifiques.

 Dinosaure herbivore

Certaines inexactitudes scientifiques sont remarquées concernant les dinosaures

Les évolutions de la paléontologie dans ce culte cinématographique sont irréalistes. Dans ce cinquième volet, on constate que l’on peut échapper à un T.Rex en restant sur place. Ce qui est totalement faux. Cette espèce est dotée d’une vision binoculaire et un bon sens de l’odorat. Si vous êtes pourchassés par un Tyrannosaure il n’y a donc aucun moyen que vous lui échappez.

Un autre détail incohérent est la taille des Raptors selon Brusatte. Dans la réalité, ce rapace aurait la taille d’un caniche. Il faut aussi ajouter qu’il est très rapide et agile, mais aussi couvert d’un plumage distinctif. Cependant, il serait impossible de le dompter comme cela a été le cas dans ce parc.

L’apparition du Mosasaure est constituée comme un crime à la paléontologie. En réalité, il n’est pas un dinosaure, mais plutôt un monstre aquatique. C’est aussi une descendance des dragons de Komodo. De plus, il n’était pas aussi gros dans la réalité. Cet animal a été beaucoup critiqué.

Venez découvrir nos sublimes tapis dinosaures 🦖

tapis dinosaures

Nous voici au terme de notre excitante exploration

Jurassic World : Fallen Kingdom est un film à succès qui a exposé au vaste public mondial les dinosaures. En réalité, après l’extinction de ces espèces légendaires, la curiosité de l’Homme l’a poussé à aller à leur découverte. Cette saga répond à ce besoin de connaissance scientifique, mais y ajoute du suspense et des intrigues. De plus, dans le but de satisfaire les consommateurs, il y apporte aussi de la fiction et des événements scientifiques afin de lui conférer une couleur cinématographique.

Bien qu’étant une science-fiction, il est resté fidèle aux découvertes scientifiques. Cependant, on note quelques modifications qui relèvent de l’imagination, le but premier étant de séduire le public. Il faut ajouter que grâce à son casting, il vous offre des acteurs bien ancrés dans leur rôle et qui participent à l’animation du film. Vous ne manquerez donc pas de sensations fortes puisque ces animaux préhistoriques dans un rôle d’assassins vous donnent de l’action et de l’émotion.

Ce parc vous amène aussi à la découverte de plusieurs types de ces créatures. Vous avez par exemple, le Tyrannosaure Rex, le Vélociraptor, le mosasaure et bien d’autres. Ces derniers y sont mis en avant pour votre pur bonheur. De plus, un aspect émotionnel a été donné au film pour rendre ces rapaces plus vivants. Si vous êtes donc un amoureux des dinosaures, vous ne serez pas déçu. Il est disponible en Blue-Ray ainsi qu’en DVD et la date de sortie de son nouvel opus est le 06 juin 2022.

Vous aimerez aussi lire

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré