LES REPTILES : DES ANIMAUX À SANG FROID PAS COMME LES AUTRES

Vous faites sûrement parties de ces rares personnes à s'intéresser aux reptiles. Une question se pose : connaissez vous réellement ces magnifiques bêtes ? Nous sommes aussi passionnés par ce sujet, c’est dans cette optique que nous avons décidé de répondre à vos questions.

Le mot "reptile" vient du latin "reptile" qui signifie "rampant", en raison du mode de déplacement des animaux qui composent ce groupe ; bien que tous ne rampent pas vraiment. Des animaux à sang froid et recouverts d'écailles, nous pouvons classer beaucoup d'espèces dans la catégorie reptilienne.

Au fur et à mesure que vous avancez dans votre lecture, vous découvrirez :

  • Les caractéristiques des reptiles
  • Les différents types de reptiles
  • Leur mode de reproduction

Aventurier ! Il est temps de s’enfoncer dans la jungle pour commencer nos recherches.

reptile Fossile Varan

Qu'est-ce qu'un reptile ?

Les reptiles sont des vertébrés tétrapodes, c'est-à-dire qu'ils présentent un squelette interne, et qu'ils possèdent quatre membres (ces membres ont disparu au cours de l'évolution chez certains, ne laissant qu'un vestige à peine visible). Les reptiles ont généralement un corps plus ou moins allongé et proche du sol, prolongeant une longue queue; protégé par une plaque osseuse qui peut prendre soit l'aspect d'écailles (serpent, lézards), soit celui d'une cuirasse (tortues).

Ce sont des animaux à température variable (poïkilothermes) ou autrement dit, à sang froid. Ils doivent réguler leur température interne qui varie en fonction du milieu ; ce qui les oblige bien souvent à passer leur journée à s'exposer aux rayons du soleil. Cette dernière caractéristique a été à l'origine du regroupement dans une même classe des reptiles et des amphibiens, amenant parfois des confusions.

Deux points majeurs permettent cependant de les distinguer : la peau et l'os occipital. La peau des reptiles est habituellement sèche et écailleuse ; tandis que celle des amphibiens est constamment humide et lisse. L'os occipital, celui qui relie le crâne à la colonne vertébrale est unique chez les premiers, double chez les seconds. La vie est apparue sur terre, dans l'eau, et s'y est développée.

Si les reptiles vous intéressent, alors les figurines crocodiles devraient vous plaire 🐊

Figurines Crocodiles

Il y a à peu près 320 millions d'années, le premier reptile apparaissait, et avait toutes les dispositions pour devenir le premier vertébré à coloniser le milieu terrestre. En effet, il était un amniote (c'est-à-dire qu'il pouvait pondre des œufs contenant un sac amniotique). L'embryon se développait dans un liquide amniotique protégé par une coquille calcaire. Les œufs pouvaient désormais être pondus à même le sol, et se passer de l'apport en eau extérieure. Le milieu terrestre devenait ainsi facile à coloniser, alors que les amphibiens étaient tributaires de leur milieu de vie aquatique.

Tous les reptiles, même ceux fréquentant les eaux comme les crocodiles, les tortues et certaines espèces de serpents, présentent des poumons, et doivent remonter à la surface pour respirer. A noter que tous les descendants de ce premier vertébré terrestre ne sont pas des reptiles. Les oiseaux (eux-mêmes descendant des dinosaures) et les mammifères ont bien cet ancêtre en commun, mais ne sont pas des reptiles. Par ailleurs, les crocodiles sont plus proches des oiseaux que des autres reptiles. On dit que le groupe des reptiles est un groupe paraphylétique. Ce groupe comprend quatre sous-catégories qui rassemblent tous les reptiles connus et non éteints : les rhynchocéphales, les squamates, les tortues et les crocodiliens.

Histoire naturelle

Les différents ordres des reptiles

Les rhynchocéphales

L'ordre des rhynchocéphales est représenté par une seule espèce, le sphénodon, elle-même se déclinant en trois sous-espèces dont le sphenodon punctatus et le sphenodon guntheri. Le sphénodon ressemble beaucoup au lézard, avec une crête épineuse sur la nuque et le dos. C'est une espèce panchronique, c'est-à-dire qu'elle ressemble à des espèces éteintes. Elle présente en effet un cerveau et un mode de locomotion très proches des caractères ancestraux des amphibiens, et l'organisation de son cœur est assez primitive. Il n'a qu'une seule rangée de dents sur sa mâchoire inférieure, et deux sur celle supérieure. Pourtant, cette espèce prospérait déjà sur terre il y a 220 millions d'années.

Le sphénodon n'a donc pas vraiment évolué, comme ses cousins de la même classe. Le sphénodon peut présenter diverses couleurs, allant du brun vert au rouge, en passant par le vert. Le mâle, long de 61 cm (pour un poids de 1kg), est plus grand que la femelle, qui fait à peine 45 cm (pour un poids de 500g). Le mâle n'a par ailleurs, pas de pénis, et dépose donc directement placer son cloaque contre celui de sa partenaire. La femelle fécondée met 1 à 3 ans pour pondre ses œufs, de 6 à 9 par couvée. Les sphénodons ne sont pas très reproductifs, la femelle ne pondant que 4 fois par an tout au plus. Les petits naissent avec un troisième œil qui finira par disparaître sous une couche de plaques. Le sphénodon, au de sa vie, mue au moins une fois par an, ce qui lui permet de grandir ; cette croissance ne s'arrêtant qu'à l'âge de 50 ans. Il peut ainsi vivre jusqu'à 60 ans.

Bien que le sphénodon possède un double jeu de cellules visuelles qui lui permettent de voir aussi bien de jour que de nuit, les adultes sont nocturnes, et les petits sont diurnes. Ils se nourrissent alors d'œufs, d'invertébrés (araignées, coléoptères, sauterelles), de lézards, d'oisillons et de grenouilles. L'adulte peut en outre présenter des caractères cannibales. Les rhynchocéphales vivent dans les îles de la Nouvelle-Zélande.

 Biodiversité Caméléon Tritons

Les squamates

Les squamates (du latin "squama" qui signifie écaille) ou saurophidiens, sont un ordre qui comprend les reptiles à écailles : les amphisbènes, les serpents et les lézards. Les squamates, apparus sur terre, il y a environ 257 millions d'années, regroupent aujourd'hui plus de 10.000 espèces différentes, qui ont toutes pour caractéristique commune importante, la mue, un changement régulier de peau. Les amphisbènes ou lézards-verts sont une des espèces représentant les squamates.

Ils ressemblent à s'y méprendre à des vers, à cause de leur corps allongé dont on ne distingue pas la tête de la queue, de leur petite taille et de leur milieu de vie souterrain. Mais à la différence des vers, les amphisbènes ont une tête qui présente un crâne. Bien qu'ils soient couverts d'écailles, ils se distinguent des serpents par leur manière de se déplacer à la façon d'un accordéon. Les amphisbènes ne possèdent qu'une seule dent sur la mâchoire supérieure, et sont quasi aveugles, car leurs yeux déjà handicapés par le fait d'être enfoncés dans leurs orbites, sont en plus couverts d'écailles. Ils vivent dans le sud de l'Afrique et en Amérique, à l'abri des regards, sous terre, d'où ils n'en sortent que rarement.

Des animaux qui particulièrement fascinent ou font extrêmement peur, les serpents sont reconnaissables à leur corps très allongé dépourvu de membres et à leur langue bifide (c'est-à-dire que leur langue se divise à son extrémité en deux). Leur corps très allongé, couvert d'écailles lisses ou pointues couplé à l'élasticité de leurs os, leur permettent d'une part de pouvoir se faufiler presque partout sans effort, et d'autre part, de se déplacer par ondulations latérales très rapidement. Les yeux des serpents, sans paupières, ne leurs servent pas vraiment, aussi, pour détecter leurs proies, ils se servent de leur langue. Le fait que leur langue est bifide, leur permet à la fois de détecter les odeurs, mais surtout leurs sources.

Alligator Herpétologie

Autre chose à savoir sur les squamates

La taille et la forme des serpents varient beaucoup d'une espèce à une autre (quelque millimètres pour les serpents minutes, et jusqu'à 10 m pour le python réticulé), et sur les 3 500 espèces (mambas, couleuvres, vipères, anacondas, boas,...) que compte cet ordre, 515 espèces possèdent un ou deux crochets à venin (serpents corails, serpents à sonnettes, cobras cracheurs,...), ce qui les rend venimeux. Certains serpents peuvent donc être mortels aux humains, à travers leurs morsures; et d'autres, grâce à leurs mâchoires mobiles, peuvent étouffer et avaler de grosses proies comme l'homme (les serpents constricteurs).

Ces deux caractéristiques des serpents, associées à leur nature mystérieuse, est à l'origine de la phobie qu'en ont certaines personnes, appelée herpétophobie. Lors de l'accouplement chez les serpents, le mâle s'enroule autour de la femelle. Dans le cas où la femelle est entourée de plusieurs mâles, on parle de "nœuds de serpents". L'accouplement peut alors durer plusieurs heures. La gestion dure ensuite entre 2 et 5 mois en fonction de la température du milieu.

crane dinosaure

Les lézards sont des animaux très proches des serpents, mais à la différence, ils ont quatre pattes et des paupières qui peuvent être mobiles ou pas. Le terme "lézards" regroupe plus de 3 000 espèces différentes dont la majorité peut grimper sur toutes les surfaces grâce à des coussinets adhérents sous leurs pattes. Certaines espèces n'ont pas de paupières mobiles (geckos), tandis que d'autres ont des yeux à mobilité indépendante (caméléons). Leur taille varie énormément, 2 cm pour les plus petits et 70 cm pour les plus grands. Leur taille détermine par ailleurs leur régime alimentaire.

La majorité des lézards sont insectivores et frugivores; d'autres sont carnivores, et d'autres encore, herbivores (iguanes). Après l'accouplement, qui dure quelques minutes, la femelle pond des œufs qu'elle peut déposer à même le sol ou dans un trou, voir selon les espèces, sur une plante ou une branche, où ils peuvent être collés. L'incubation dure entre 50 jours (chez certains caméléons) à 4 mois, voire 2 ans, en fonction de la température du milieu. Les œufs durant cette période sont généralement abandonnés par la femelle, et les petits sont alors autonomes à leur naissance.

Amphibiens et reptiles

Les tortues

Les tortues ou testudines ou encore chéloniens sont des reptiles dont la caractéristique principale est la carapace, une plaque protectrice constituée d'un fond plat ou plastron au niveau du ventre et d'une dossière convexe ou coquille sur le dos, le tout relié sur les côtés par deux points osseux ; et laissant passer la tête, la queue et les quatre membres. Les tortues n'ont pas de dents, mais leur mâchoire est couverte d'une surface cornée tranchante. Cet ordre, qui comprend 343 espèces différentes, se subdivise en trois groupes : les tortues terrestres, les tortues aquatiques et les tortues marines.

Les tortues terrestres (tortue étoilée, tortue gaufrée, tortue géante des Galapagos etc.) se différencient des autres tortues par leur mode de vie exclusivement terrestre. Elles n'ont pas besoin d'eau pour assurer leur survie ou leur reproduction. Les tortues terrestres se caractérisent également par leurs pattes qui sont particulièrement épaisses et solides pour supporter le poids de l'animal et de sa carapace ; ainsi que par les griffes qui terminent leurs doigts. Leur taille, leur forme, leur couleur et les motifs sur leur carapace peuvent varier d'une espèce à une autre. L'espérance de vie des tortues terrestres est comprise entre 50 et 250 ans. Ces tortues ont un régime herbivore.

Les tortues aquatiques ou tortues d'eau douce, sont un groupe de tortues qui vivent soit, dans, soit à proximité des eaux douces, dont elles ont particulièrement besoin. Contrairement aux tortues terrestres, leur carapace est moins bombée, leurs pattes sont palmées et elles ont un régime omnivore. Leurs sens sont très développés. Les tortues marines (tortue luth, tortue verte, tortue imbriquée, tortue olivâtre etc) vivent exclusivement dans les océans, où elles peuvent nager très rapidement, leur carapace aplatie et légère servant à fendre l'eau. Les tortues marines sont omnivores. Lors de l'accouplement, le mâle s'accroche à la femelle avec ses griffes. La femelle,1 à deux mois plus tard, creuse un trou sur la plage qui l'avait vu naître, et y pond entre 70 et 200 œufs. Une fois les œufs éclos, les petits se dépêchent de rejoindre la mer, où ils s'efforcent de survivre aux prédateurs.

Lézard des murailles

Les crocodiliens

Les crocodiliens (regroupant les crocodiles, les alligators, les caïmans et les gavials) sont un groupe de reptiles aquatiques et carnivores, caractérisés par une forme proche du lézard, avec un corps robuste, une peau épaisse et recouverte d'écailles, un long museau, des membres courts et une queue comprimée latéralement.

Les crocodiliens vivent au bord de l'eau, et aiment passer leur temps à flotter, la disposition particulière de leurs yeux, narines et oreilles par rapport à leur tête, leur permettant d'être quasi immergé. Bons nageurs, les crocodiliens sont aussi de bons chasseurs, leur morsure étant puissante et leur grande agilité. Ils chassent habituellement de nuit, où leurs sens de perception (ouïe et odorat) très développés les rendent redoutables.

Un mâle peut féconder plusieurs femelles, et une femelle peut être fécondée par plusieurs mâles. Une fois fécondée et prête à pondre, la femelle pond ses œufs dans un trou qu'elle creuse, puis veille sur eux. Cette protection de la mère se poursuit après l'éclosion, entre quelques mois à deux ans selon les espèces.

Coronelle lisse

Les reptiles préhistoriques ou disparus

Le groupe des reptiles comprend également de nombreux reptiles aujourd'hui éteints, dont les très célèbres dinosaures. Ce sous-groupe de reptiles disparus se compose des reptiles volants ou ptérosaures, des reptiles marins (ichthyosaures, plésiosaures et pliosaures). Les reptiles volants (qui ne sont ni des oiseaux ni leurs ancêtres) sont très probablement les premiers vertébrés volants. Ils avaient de grandes ailes, et pouvaient atteindre une envergure de 12 m. Ils pouvaient présenter un crâne imposant ou petit, et parfois une queue. En fonction des espèces, il y avait des carnivores, des insectivores, des granivores, des piscivores et des mangeurs de coquillages.

A la différence des ptérosaures qui ont investi les airs, les ichthyosaures (reptiles-poissons) ont investi les mers. Les ichthyosaures étaient tétrapodes (présentaient quatre pattes) et ont donné les plus grandes créatures du monde aquatique et marin, avec des tailles comprises entre 1 et plus de 10 mètres de long. Des reptiles marins, seuls les tortues marines vivent encore, et des reptiles marins, seuls les oiseaux qui en sont les descendants existent encore.

Amphibiens et reptiles

Aire de répartition, régime alimentaire et comportement

Aire de répartition

Les reptiles ont colonisé tous les continents, sauf les continents froids. Ils aiment les milieux tempérés, comme les tropiques, et on les retrouve donc beaucoup plus en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie. Ils ont également colonisé tous les milieux de vie. On peut les retrouver en forêt (serpents, caméléons etc), où ils aiment à se fondre dans le décor pour échapper à leurs prédateurs ou pour chasser. On peut aussi les surprendre dans les déserts (serpents, lézards). Ils y prêtent attention pour survivre au manque d'eau et de nourriture.

Les montagnes abritent de même certains lézards qui aiment les fentes des rochers. Le milieu aquatique n'est pas en reste, avec les crocodiliens, les tortues aquatiques et marines et les serpents aquatiques. Même le milieu souterrain est colonisé par les amphisbènes.
Crocodile du nil

Régime alimentaire

Les reptiles ont un régime alimentaire très diversifié, à cause du grand nombre d'espèces existant, et de leur milieu de vie. Ainsi, la majorité est carnivore. On retrouve les reptiles carnivores aussi bien dans les milieux terrestres (sphénodons, serpents, varans, etc.) que aquatiques (tortues aquatiques, crocodiles, alligators, etc). Leur taille peut les forcer à se contenter de petites proies comme les insectes, les araignées, les petits poissons et les mollusques ; ou au contraire, leur taille leur permet de chasser de grosses proies, comme les mammifères, les oiseaux et d'autres reptiles.

Certains font même parfois preuve de cannibalisme en mangeant les petits de leur propre espèce, voire de leur propre portée. D'autres reptiles sont herbivores (tortues terrestres). Les reptiles peuvent ne pas manger durant une longue période, soit après un copieux repas, soit par manque de nourriture, soit encore à cause des conditions thermiques du milieu. Dans le cas des petits des tortues marines, ils ne s'alimentent pas durant quelques jours après leur naissance, afin de gagner au plus vite les eaux éloignées du rivage, pour assurer leur survie en évitant les prédateurs.

Boa Exotiques

Comportement

Tous les reptiles sont tétrapodes, c'est-à-dire qu'il se déplacent sur leurs quatre membres (à l'exception des amphisbènes et des serpents qui ont perdu leurs pattes au cours de l'évolution, et n'en gardent qu'un vestige). Ils se déplacent avec une disposition transversale de leurs membres (en forme de Z). Leur comportement dépend énormément de la température du milieu ; car ce dernier détermine leur température interne. On dit que les reptiles sont poïkilothermes ou à sang froid. Ainsi, s'il fait trop chaud ou trop froid, les reptiles entrent en phase de léthargie ou hibernent.

Ils aiment donc passer leur journée presque à découvert, pour s'exposer aux rayons du soleil. Chez la grande majorité des reptiles, le sexe de la portée est déterminé par la température du nid durant la gestation. Des œufs exposés à une température plus ou moins chaude donneront exclusivement des femelles ou inversement, que des mâles, en fonction des différents ordres, et même au sein d'une même espèce. Certaines températures chez certaines espèces permettent d'obtenir autant de mâles que de femelles.

Le crocodile Orvet

Reproduction

La femelle du reptile peut pondre des œufs, après l'accouplement. L'incubation a lieu dans un nid, et il sort des œufs des petits ressemblant plus ou moins à l'adulte. C'est l'oviparité, commune aux crocodiles et aux tortues. Les œufs pondus peuvent dans certains cas, directement éclore, sans période de gestation. C'est l'ovoviviparité. Au contraire, certaines espèces comme les vipères incubent les œufs dans leur ventre, qui y éclosent. Ils pondent alors des petits viables et ressemblent déjà aux adultes.

Les avantages de ce mode de reproduction sont que d'une part, la femelle peut elle-même réguler la température des œufs, en migrant par exemple, si le milieu devient trop froid ; et d'autre part, la protection efficace des œufs contre les prédateurs et le piétinement accidentel. L'inconvénient majeur de ce mode de reproduction est que si la femelle meurt durant l'incubation des œufs, toute la portée meurt aussi.

Nous arrivons à la fin de cet article sur les reptiles. Si vous cherchez à approfondir vos connaissances sur ces bêtes, vous êtes au bon endroit. Depuis la nuit des temps, ces espèces n’ont pas cessé d'évoluer ce qui expliquerait les différents types de reptiles. Dans l’espoir d’avoir pu vous aider. Nous vous disons à bientôt pour un autre article tout aussi passionnant.

N'hésitez pas à faire un tour et découvrir nos déguisements de dinosaures 🦖

déguisements de dinosaures

Vous aimerez aussi lire

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré