LES MÉTÉORITES : L’UN DES PLUS IMPRESSIONNANT CORPS CÉLESTE DU SYSTÈME SOLAIRE

Amateur d’astronomie, si vous êtes ici c’est que vous êtes surement intéressé par les météorites. Une question se pose pourtant, connaissez-vous réellement l’histoire de ces corps célestes ? Sans oublier tout ce qui gravite autour d’eux ? Nous sommes aussi passionnés par ce sujet. De ce fait, nous avons décidé de répondre à vos questions.

Les météorites sont des fragments d'astéroïdes qui pénètrent la couche atmosphérique de la terre afin de s'écraser sur terre. Un astéroïde est un corps céleste provenant de notre système, faisant une centaine de kilomètres au maximum.

Plus vous avancerez dans votre lecture, plus vous découvrirez :

  • L’histoire des météorites.
  • Le danger qu’elles représentent et leur utilité.

C'est parti !

LES MÉTÉORITES  Surface de la Terre

CLARIFICATION CONCEPTUELLE

Une météorite est un corps céleste ou un objet solide naturel issu de la fragmentation d'un météoroïde. C'est quoi un météoroïde ? Un météoroïde est un morceau d'astéroïde. C'est quoi un astéroïde ? Et si on commençait par un voyage qui débutera dans l'espace ? Lors de la formation du système solaire, il y 4,5 milliards d'années, plusieurs résidus issus de ce même système ont été emprisonnés dans une région appelée "ceinture principale", comprise entre Mars et Jupiter.

La résonance orbitale des deux planètes a perturbé la gravité autour de ces résidus, les empêchant de former des planètes. Ces résidus ont tout de même pu se condenser, pour former des objets solides. Ces objets solides ont alors formé des planètes mineures encore appelées astéroïdes, qui sont composées de roches, de métaux et de glace. Il existerait plusieurs millions d'astéroïdes, dont la taille varie entre quelques mètres et 100 kilomètres de diamètre, répartis sur un espace gigantesque. Bien que chaque astéroïde soit séparé d'un autre par au moins un million de kilomètres, les collisions entre objets sont fréquentes (à l'échelle astronomique).

Affiche Dinosaure Fossile

L'impact de deux astéroïdes (ou simplement sous l'effet de sa propre vitesse) peut fragmenter l'un ou les deux, éjectant parfois hors de la ceinture principale, un morceau. Ce morceau est appelé "météorite", et peut dériver dans l'espace sur de grandes distances, avant de "visiter" une planète (la Terre ou Mars par exemple) ou un satellite (la lune par exemple) en fonction de son orbite. Si le météoroïde traverse l'atmosphère de la planète ou du satellite sans se disperser entièrement en poussière, et s'échoue sur sa surface solide ou liquide ; il prend alors le nom de "météorite". Une météorite est donc un fragment de météoroïde (qui est lui-même un fragment d'astéroïde) qui a atteint la surface d'un corps céleste (planète ou satellite) sans être détruit par la traversée ou l'impact au sol ou dans l'eau.

Lorsqu'un météoroïde entre dans l'atmosphère terrestre, cela se fait à une vitesse incroyable. Cette vitesse provoque des frottements sur les particules du météoroïde, ce qui entraîne leur échauffement et l'émission de lumière. Cette lumière prend l'aspect d'une traînée lumineuse, visible de nuit (étoile filante), et parfois même de jour (bolide). Cela permet aux chasseurs de météorites (des personnes qui cherchent des météorites dans le cadre scientifique, pour agrandir une collection ou pour les vendre) de pouvoir suivre les météoroïdes qui traversent l'atmosphère terrestre jusqu'à son impact au sol. On parle alors de chutes. Si la météorite est trouvée par hasard, on parle de trouvaille.

Inclusions Orbite autour

HISTOIRE DES MÉTÉORITES

Les météorites ont très tôt attisé la curiosité des hommes, du fait des phénomènes lumineux et sonores qui accompagnent son entrée dans l’atmosphère terrestre. Dès l’antiquité déjà, elles suscitent de la peur, du respect ou de l’adoration. Les météorites étaient alors considérées comme des objets sacrés voire religieux, et on vouait un culte à celles que l’on trouvait.

Ainsi les bétyles (des pierres non sculptées et supposées tomber du ciel) faisaient l’objet de vénération comme étant la manifestation (et non la représentation) d’une divinité, en Egypte (dans le temple du soleil à Héliopolis), en Grèce (l’omphalos de Delphes) ou encore en Arabie Saoudite (la Kaaba à la Mecque). Le plus célèbre des bétyles est sans doute celui de Jacob, qu’il nomme "maison de Dieu", une pierre sur laquelle il s’était allongé et a eu la vision de Dieu.

Au moyen âge, cette conception spirituelle des météorites n’a pas changé ; mais elle s’opposait à celle de l’Eglise chrétienne (qui dominait le monde) qui voyait en ces pierres venues du ciel et qui étaient vénérées ou faisaient l’objet de cultes d’adoration, des idoles, un symbole païen. La représentation ou l’adoration d’un objet, même supposé envoyé d’une divinité étant condamnée par l’Eglise, cette dernière a dû expliquer l’origine des météorites pour qu'elle ne se heurte pas à sa vérité.

t shirt dinosaure pour homme

Les météorites à cette époque étaient alors considérées comme des fragments de montagnes arrachés par des vents forts, des rejets de volcans, des formations naturelles sur terre, voire des illusions d’optique ; car pensait-on, il n’existe pas de petits objets dans l’espace en dehors de la lune. Jusqu’au début du 19ème siècle, malgré la perte d’influence de l’Eglise et l’essor des sciences, la conception de l’origine des météorites n’avait pas vraiment changé. On continuait de penser que ces pierres venues du ciel étaient d’origine divine comme les pluies d’animaux ou de sang.

Certains savants avançaient cependant (à tort) que les météorites se formaient dans l’atmosphère terrestre, à partir de la condensation des nuages ou de la combinaison de molécules de gaz. D’autres avançaient plutôt que les météorites provenaient des orages par la foudre (on parlait alors de pierres de foudre, ce qui expliquait les brûlures constatées sur les pierres) ou de l’irruption de volcans lunaires. On peut toutefois noter la petite évolution sur l’origine des météorites : elles ne sont plus issues de divinités ou présentes depuis toujours sur Terre, mais on les pense provenir de l’atmosphère terrestre ou de la lune.

Il fallut attendre la fin du 19ème siècle pour voir la conception de l’origine des météorites évoluer radicalement et se rapprocher de celle moderne. En 1833, la thèse de l’origine terrestre et atmosphérique des pierres venues du ciel est définitivement rejetée. On pense alors que les météorites sont des corps célestes, provenant du milieu interstellaire ou interplanétaire. Cette dernière thèse a suscité de vifs débats entre les savants, jusqu'en 1980 où on a pu découvrir des météorites sur Mars et sur la Lune, laissant dire que leurs sources principales sont les astéroïdes.

A cela s'ajoutaient l'âge des météorites et leur composition minéralogique. Grâce à la radiochronologie (une méthode de datation absolue qui utilise la variation de la proportion de radioisotopes, comme la variation du thorium, de l'uranium ou du plomb 207), on a pu estimer l'âge de certaines météorites à 4,5 milliards d'année, soit l'âge de la formation du système solaire. L'étude des minéraux présents dans les météorites a permis de confirmer que ces objets ne provenaient pas de la terre, mais bien de l'espace, de corps plus grands.

Cratère d impact

LES DIFFÉRENTS TYPES DE MÉTÉORITES

Chaque année, plus d'une dizaine de chutes sont répertoriées. Les météorites retrouvées sur Terre peuvent être classées en deux types en fonction de leur origine : les "météorites indifférenciées" et les "météorites différenciées". Les météorites indifférenciées encore appelées" météorites non différenciées" ou "météorites primitives" proviennent de météoroïdes eux-mêmes issus de petits astéroïdes, qui se sont formés il y a 4,5 milliards d'années (soit en presque en même temps que le système solaire). Ces météorites sont constituées d'un mélange de silicates et de métal (fer et nickel). Les météorites différenciées au contraire, proviennent d'astéroïdes plus grands (qui ont donné des météoroïdes de taille plus modeste). Ces astéroïdes massifs se sont formés selon un processus lent, au cours duquel leur intérieur s'est organisé en couches de différentes densités.

En effet, quand l'intérieur de l'astéroïde sous l'action d'un réchauffement interne, fond partiellement, les matériaux denses s'enfoncent vers le centre, et les matériaux moins denses migrent en surface. On dit que l'astéroïde s'est différencié. Les météorites peuvent également être classées selon leur composition; et dans ce cas, on a quatre types de météorites: les "météorites chondrites", les "météorites achondrites", les "météorites de fer" et les "météorites sidérolithes". Les météorites chondrites ou météorites primitives sont constituées de silicates (chondrites). Ces météorites sont trop petites pour avoir la chaleur nécessaire pour fondre. Les météorites achondrites sont des météorites ayant une certaine teneur en calcium. Elles sont donc plus grosses, et ont pu fondre partiellement pour se différencier.

Les météorites de fer sont des météorites ayant une certaine teneur en nickel. Les météorites dites sidérolithes ou lithosidérites sont des météorites mixtes, constituées à part quasiment égale de minéraux silicatés et de métal (fer, nickel). On peut regrouper les deux modes de classification en  seul, et dire que les météorites indifférenciées sont les météorites chondrites, et que celles différenciées sont les météorites achondrites, ferreuses et sidérolithes.

 Cratères d impact

LES MÉTÉORITES ET L'HOMME

Utilité des météorites

Les astéroïdes (dont proviennent météoroïdes et météores) se sont formés il y a 4,5 milliards d'années, soit quasiment en même temps que le système solaire. Après leur formation, ces astéroïdes pour la plupart ont peu, voir pas évolué. En subissant des chocs ou à cause de leur propre vitesse, des morceaux, les météoroïdes, en ont été extrait, morceaux qui ont ensuite dérivé dans l'espace, se faisant irradier par le flux primaire cosmique galactique.

Cette irradiation de cette époque si lointaine permet aux scientifiques qui récupèrent les météorites, d'avoir de précieuses informations sur la composition du système solaire à sa formation. Par ailleurs, la composition minéralogique de ces météorites permet de spéculer sur les conditions de formation et d'évolution des différents corps du système solaire.

Il ne faut pas oublier que les météorites sont des fragments provenant d’un corps beaucoup plus grand. En étudiant une météorite, nous apprenons plus sur la composition de sa source. Les gaz qui composent le corps en question, sans oublier la composition de son sol. Il ne faut cependant pas oublier que les météorites ont subi des dégradations, nous pouvons rarement faire des recherches intéressantes sur ces objets.

Cela ne veut pourtant pas dire qu’elles sont inutiles. La plupart des études que nous faisons sont faites à partir des satellites. Dans sa conquête de l’espace, l’homme a en effet colonisé les cieux. Un moyen rapide qui permet à l'homme de suivre ce qui se passe dans l’espace. Météores, comètes, astéroïdes, nouvelles planètes. Rien ne peut nous échapper.

Histoire naturelle

Dangers liés aux météorites

Les météorites fascinent par leur origine extraterrestre et les diverses informations qu'elles peuvent contenir, du fait de leur origine justement ; mais elles peuvent se montrer dangereuses pour la Terre. En effet, lorsqu'un météorite rentre dans l'atmosphère, généralement il se fragmente en plusieurs petits morceaux (parfois moins d'une dizaine de centimètres). Ces petits morceaux, du fait de leur vitesse quand même élevée, peuvent blesser ou tuer.

Certains témoignages attestent en effet de blessures plus ou moins graves et de morts dues à la chute d'une météorite (par exemple en août 1888, la chute d'une météorite à Souleimaniye, dans l'empire ottoman, provoque la mort d'un homme et la paralysie d'un autre, selon trois manuscrits des archives ottomanes). Ces morceaux peuvent également causer des dégâts matériels. En outre, il existe 900 objets volants classés dangereux pour notre planète, dont 70 pourraient éventuellement nous "visiter" un jour. Ces objets ont une taille comprise entre 1 et 10 km.

La chute de tels objets sur la Terre pourrait avoir des conséquences désastreuses. En percutant le sol, une météorite de grande taille peut soulever une grande quantité de poussière, qui si elle est suffisante, peut modifier le climat en empêchant les rayons du soleil d'atteindre la surface. Il y a 66 millions d'années, une telle météorite (environ 11 km) a percuté le sol au Mexique, soulevant une grande quantité de particules, qui sont montées haut dans l'atmosphère, une partie restant en suspens en enveloppant toute la planète. Ces particules empêchant les rayons solaires d'atteindre la Terre, il survient alors un hiver brutal, couplé à la disparition de nombreux végétaux, suivi de celle des herbivores, puis celle des carnivores, dont l'extinction des dinosaures.

Télescope Martienne

QUELQUES MÉTÉORITES CÉLÈBRES

Plusieurs météorites découvertes ou dont la chute a été observée sont célèbres pour leur poids, leur taille, leur composition minéralogique, leur date d'impact, leur lieu de découverte ou les dégâts qu'elles ont pu causer. Ainsi, la plus célèbre des météorites découvertes est sans doute la météorite d'Hoba découverte en 1920 en Namibie. C'est de loin la plus grosse météorite jamais découverte par l'homme, et en même temps le plus gros bloc naturel de fer connu (270 cm de long, autant de large, 90 cm de haut et 60 tonnes). Cette météorite, composée de 84% de fer, aurait chutée il y a 80.000 ans.

Une autre météorite célèbre pour ses dimensions et son poids est la météorite Barringer, une météorite ferreuse de 50 m de diamètre pour 300.000 tonnes (il n'en reste aujourd'hui que 30 tonnes), tombée il y a 50.000 ans. La météorite de Murchison, tombée le 28 septembre 1969 près du village de Murchison (en Australie) est célèbre pour sa composition minéralogique. Elle contient des composés organiques tels que les acides aminés, les purines et les pyrimidines, considérés comme des briques du vivant. Pour avoir heurté en octobre 1992 le phare arrière droit de la voiture de Michelle Knapp, à New-York, la météorite de Peekskill est très célèbre. Deux autres météorites sont très célèbres, du fait d'avoir été découvertes sur des astres autres que la Terre: Heat Shield Rock sur Mars (la première découverte sur une autre planète) et Headley Rill sur la Lune.

Masses Boule de feu

LES MÉTÉORITES QUI ONT FRAPPÉ LA TERRE

Depuis la nuit des temps, les hommes avaient peur que le ciel s'écrase sur la terre. À cette époque, il n’y avait aucun moyen pour repérer ce genre de corps. Car sachez que l’espace est un territoire dangereux que nous ne réussirons jamais à dompter. Si meme les fonds marins cachent encore des secrets. Qu’en est-il de l’univers ? Cette galaxie cache encore des choses que ne sauront jamais. Si même avec nos avancées technologiques, il y a des choses qui nous échappent. Imaginez nos ancêtres, qui n’avaient rien pour prévoir ces catastrophes.

Voici quelques météorites qui ont frappé la terre depuis la nuit des temps :

Hoba, le plus gros fragment existant jusqu’à aujourd’hui

Imaginez ! Pensez ! Un corps qui traverse l'atmosphère à des milliers de kilomètres. Du feu, de la chaleur, des explosions dû au frottement. Le corps perdra sûrement sa masse avant d’arriver sur le sol terrien. Une réaction inévitable mais pas si le corps est volumineux et plutôt grand de quelques kilomètres. C’est le cas de la météorite Hoba retrouvé au Namibi. Entier, il pesait 66 tonnes pour des dizaines de kilomètres. Le reste que nous avons trouvé n’est qu’un fragment mais je cite : de taille conséquente. N'hésitez pas à faire du tourisme afin d’aller le voir. Vous ne le regretterez pas.

 Onde de choc des météorites

El Chaco, la terreur de l’Argentine

Des zones de cratères dues à l’impact d'une pluie de météores fragmentée est retrouvée en Argentine. Campo Del Cielo est le nom qui a été donné à cet endroit pas comme les autres. Les cratères montrent des impacts à divers endroits de la zone. De ce fait nous pouvons comprendre qu’en pénétrant la couche atmosphérique de la terre. Le corps s’est fragmenté en diverses météorites. Notons que c’est pour cette raison que nous ne détruisons pas les météorites. Il vaut mieux les déplacer car une pluie de météorites est beaucoup plus dangereuse qu'une seule météorite.

El Chaco est le plus gros météorite de cette pluie, son poids fait plus de 37 tonnes, enterré sous terre à 5m de profondeur. Nous pouvons de ce fait imaginer sa taille si un seul fragment peut peser ainsi. Les gens affluent du monde entier pour regarder ce site en Argentine. Ce n’est pas tous les jours qu’on est debout sur la zone d’impact d’une météorite donc on peut comprendre leur excitation.

N'hésitez pas à faire un tour dans notre collection de reproduction de crânes de dinosaures.

crane dinosaure

Cap York, la météorite de fer

Cette météorite portera le nom de son lieu de découverte au Groenland. Une météorite qui s'écrase sur terre il y a de cela 10 000 ans. Intéressant quand on connait sa composition, du fer. Le Groenland le garde encore précieusement chez eux.

Cap York est composé de 92 % de fer et de 8 % de nickel, avec des traces de germanium, de gallium et d'iridium. Du fer météoriques, voici comment les chercheurs appellent cet alliage, au fil du temps, ces matières ne se sont pas dégradées.

Étoiles filantes

QUE FAIRE SI UNE MÉTÉORITE SE DIRIGE SUR LA TERRE ?

Encore une fois, imaginez, pensez ! Vous buvez votre tasse de thé chez vous. Soudain, une lumière dans le ciel. Une roche chauffée et enflammée s'apprête à s'écraser sur votre chère ville. C’est vraiment possible ce genre de scénario ? Oui et non. Nous ne sommes pas à l'abri d’une pluie de météorites mais par contre, nous pouvons les prévoir avec les satellites. Si un tel danger se présentait, une mission de détournement serait immédiatement enclenchée.

De détournement, oui, pas d'explosion galactique comme vous l’auriez pensé. Qui dit exploser une météorite dit débris et encore plus de problèmes. En effet, tirer des missiles balistiques sur un missile n’est pas envisageable. La terre subirait beaucoup plus de dégâts que nous le pensons. Mais alors que faire ? Nous pouvons détourner la trajectoire des météorites avec notre technologie. Ils ne ciblent plus la terre mais autre chose. Tout en faisant attention à ne pas toucher nos satellites ou notre Lune.

Vous aimerez aussi lire

TOUT SAVOIR SUR LES PLÉSIOSAURES

Le Plesiosaurus est le plus connu de la famille des reptiles marins appelés Plésiosaures. Ces créatures ne sont pas des dinosaures : découvrez pourquoi.

TOUS LES SECRETS DES DINOSAURES

Découvrez les mystères qui se cachent derrière la grande famille des dinosaures en parcourant cet article. Un monde fascinant qui livre tous ses secrets.

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré